Elendil Rêveur

Chansons et Poésies
d'un Berger de Haute Montagne

Présentation



Poète tranquille, Jean CURUTCHET est né à Dax en 1962, berger à ses heures, il écrit depuis maintenant quarante cinq printemps.

En ce jour, plutôt que de fréquenter encore une montagne bleuté, il préfère partager toutes ses pensées à l’heure où la communication se doit d’être reine ; il écrit très souvent du brut, chose venant du cœur, et non pas des textes remaniés, architecturés, tout cela pour un semblant de gloire, comme il en existe tant au paradis de la chanson.

Une année sabbatique, peut-être pour laisser une trace de son passage ici-bas, avant de rejoindre les hautes terres du Rêve en Haute Montagne en qualité de berger et ce, et surtout, en la région PACA ou en Suisse (pseudo Jean-Jean ou Belzé) pour les alpages.


 Lire la suite 


Plus de cent vingt autres poésies et chansons à découvrir dans le livre à commander par mail:

jjcurutchet@orange.fr

au prix de 10 € + 3,50 € de frais de port.

LA CHANSON DU POÈTE CROTTÉ


Ecrire des poésies avec une petite touche de bleu,
Je n'en désire point la célébrité, bien au contraire,
J'en cherche une douce musique, un chant silencieux,
Moi, qui hélas, ne sais user d'instruments, pour vous distraire.
 

Tendres pensées en tout silence et je m'envole heureux,
Ne naissant de rien, ruisselet à devenir fleuve ou océan,
Grain de poussière à se muter vers l'infiniment grand,
Tout charme d'existence, afin de vous rendre profondément joyeux.
 

Et je plane, à travers palabres, une foule de mots chantants,
Notes joyeuses, afin de créer, que de douces rêveries,
En vos pensées ahuries ou subjuguées, sujettes à une blanche magie,
Mon rêve : Que vous sachez entendre ma Symphonie au Cœur Battant !
 

Bien heureux de vous surprendre, moi, le Poète Crotté ;
Des mots simples, des choses du cœur, mais servile de pauvreté doté,
Moi, qui détiens en notre silence, un hymne naturel sacré,
Du temps où vos ancêtres me qualifiaient de magicien ou de sorcier.
 

Mon pouvoir malgré moi, réside dans l'hypersensibilité,
C'est pour cela, que des mots sur un  papier, par poète convié,
Deviennent grâce à vos regards d'amitié, des notes sur un clavier,
Etrange musique qui s'enchaine par nos cœurs emmêlés,
Chant harmonieux de silence  dont la musique semble belle de toute éternité.
 

Et je vous en remercierai, Amis Lecteurs, jamais assez,
Car en vos yeux, nait le pouvoir de me ressusciter,
Ou de me souvenir, d'une ancienne existence passée,
Celle de la chanson silencieuse du Poète Crotté.

 Autres poésies